Résoudre le problème du plastique est un voyage que nous entreprenons tous ensemble. Chez BASF, nous avons déjà fait d'énormes progrès.
Regardez la vidéo (YouTube)
Résoudre le problème du plastique est un voyage que nous entreprenons tous ensemble. Chez BASF, nous avons déjà fait d'énormes progrès. Regardez la vidéo (YouTube)
Les plastiques font partie intégrante de la vie moderne. On les trouve dans les matelas sur lesquels nous dormons et dans la plupart des chaises sur lesquelles nous nous asseyons. Nos vêtements de sport en contiennent. Nous les utilisons dans nos appareils numériques. Ils contribuent à isoler nos maisons du froid. On les retrouve aussi dans des milliers de matériaux à usage médical qui contribuent à sauver des vies chaque jour. Cependant, l'utilisation de plastiques présente de nombreux défis. Ils sont principalement dérivés du pétrole, une ressource naturelle limitée. Un trop grand nombre d'entre eux finissent encore dans les décharges, sans parler du problème des déchets plastiques dans l'environnement.
L'objectif ultime est une économie circulaire, dans laquelle les ressources sont protégées, les déchets plastiques sont réduits au minimum et les avantages des plastiques sont reconnus. Pour y parvenir, l'innovation sera cruciale : il s'agira de trouver de nouvelles façons de penser et de faire. Rejoignez-nous pour découvrir comment nous innovons avec nos organisations partenaires afin d'améliorer la fabrication, l'utilisation et le recyclage des plastiques, de manière à nous rapprocher encore plus de cet objectif de circularité.
La façon dont les plastiques sont fabriqués a une réelle importance, de la conception du produit au choix des matières premières en passant par le processus de fabrication lui-même

Nous aidons les entreprises à réfléchir davantage au « cycle de vie » complet d'un produit, et pas seulement à la manière dont il est éliminé. Nous développons des plastiques et des additifs de haute qualité et de haute performance, qui prolongent la durée de vie des produits. À partir de 2025, nous utiliserons 250 000 tonnes de matières premières recyclées et issues de déchets dans nos usines de production, remplaçant ainsi les ressources fossiles et rendant la fabrication plus efficace. Par ailleurs, notre objectif est de faire en sorte que la production de nos produits, y compris les plastiques, soit neutre en CO₂ d'ici 2050.
La façon dont les plastiques sont fabriqués a une réelle importance, de la conception du produit au choix des matières premières en passant par le processus de fabrication lui-même

Nous aidons les entreprises à réfléchir davantage au « cycle de vie » complet d'un produit, et pas seulement à la manière dont il est éliminé. Nous développons des plastiques et des additifs de haute qualité et de haute performance, qui prolongent la durée de vie des produits. À partir de 2025, nous utiliserons 250 000 tonnes de matières premières recyclées et issues de déchets dans nos usines de production, remplaçant ainsi les ressources fossiles et rendant la fabrication plus efficace. Par ailleurs, notre objectif est de faire en sorte que la production de nos produits, y compris les plastiques, soit neutre en CO₂ d'ici 2050.
Changer la façon dont nous utilisons et réutilisons les plastiques peut signifier une réduction de leur utilisation. Cela dit, il peut aussi s'agir de mieux les utiliser.

Les plastiques sont devenus l'une des préoccupations les plus controversées dans le monde actuel. La communauté internationale réfléchit plus que jamais à la manière et aux raisons pour lesquelles les plastiques sont utilisés. Il reste à trouver de nouveaux moyens de gérer les défis liés à l'utilisation et à la réutilisation des plastiques, sans pour autant ignorer leurs avantages pour la protection du climat et pour la société. Il s'agit de considérer ce dont nous avons réellement besoin et de changer nos habitudes en conséquence.
Changer la façon dont nous utilisons et réutilisons les plastiques peut signifier une réduction de leur utilisation. Cela dit, il peut aussi s'agir de mieux les utiliser.

Les plastiques sont devenus l'une des préoccupations les plus controversées dans le monde actuel. La communauté internationale réfléchit plus que jamais à la manière et aux raisons pour lesquelles les plastiques sont utilisés. Il reste à trouver de nouveaux moyens de gérer les défis liés à l'utilisation et à la réutilisation des plastiques, sans pour autant ignorer leurs avantages pour la protection du climat et pour la société. Il s'agit de considérer ce dont nous avons réellement besoin et de changer nos habitudes en conséquence.
La grande question autour des plastiques est de savoir ce qui leur arrive en « fin de vie »

Le plastique a certainement sa place, mais pas au détriment de notre environnement naturel. C'est là qu'interviennent un grand nombre de nos innovations. Si nous ne pouvons pas encore recycler tous les plastiques, certains peuvent être réutilisés dans la fabrication de nouveaux plastiques. Nous innovons pour rendre les centres de tri des plastiques plus efficaces, afin que davantage de plastiques puissent être recyclés. Des initiatives de nettoyage des plastiques sont mises en place dans le monde entier. L'une des technologies qui changent la donne est celle des plastiques compostables.
La grande question autour des plastiques est de savoir ce qui leur arrive en « fin de vie »

Le plastique a certainement sa place, mais pas au détriment de notre environnement naturel. C'est là qu'interviennent un grand nombre de nos innovations. Si nous ne pouvons pas encore recycler tous les plastiques, certains peuvent être réutilisés dans la fabrication de nouveaux plastiques. Nous innovons pour rendre les centres de tri des plastiques plus efficaces, afin que davantage de plastiques puissent être recyclés. Des initiatives de nettoyage des plastiques sont mises en place dans le monde entier. L'une des technologies qui changent la donne est celle des plastiques compostables.
Les panneaux isolants pour les bâtiments sont traditionnellement fabriqués à l'aide de combustibles fossiles, mais il existe une alternative.

L'isolant Neopor® Biomass Balance (BMB) est fabriqué de manière à préserver les ressources de notre planète.

Au lieu d'utiliser des combustibles fossiles pour fabriquer les matières premières, nous recourons à des énergies renouvelables telles que le biogaz ou le bio-naphta provenant de déchets organiques inutilisés.

Certifié par un organisme indépendant, l'isolant Neopor® BMB est un produit à faible teneur en carbone, recyclable et si efficace en termes d'isolation qu'il permet d'économiser au moins 80 % des émissions de CO₂ qui seraient autrement générées par les systèmes de chauffage.

En fait, si 100 maisons utilisaient l'isolant Neopor® BMB, la réduction de CO₂ obtenue après seulement six ans serait équivalente à la quantité absorbée par une forêt de la taille d'un terrain de football !
Les emballages des produits sont souvent fabriqués à partir de plastiques qui finissent dans les décharges. Nous nous efforçons donc d'aider les entreprises à trouver des solutions alternatives.

Nous développons également des matériaux d'emballage entièrement nouveaux et recyclables.

Prenons l'exemple du fabricant d'outils et de matériels Stanley Black & Decker.

Il souhaite rendre ses emballages 100 % recyclables, réutilisables ou compostables d'ici à 2025. Cet objectif est admirable et BASF l'aide à l'atteindre.

Stanley Black & Decker n'est qu'une des entreprises avec lesquelles nous travaillons pour les aider à atteindre leurs objectifs en matière de développement durable.
De nos jours, de nombreux pneus usagés sont incinérés, alors qu'ils constituent une ressource précieuse. Ne devrions-nous pas leur trouver d'autres utilisations au lieu de les jeter ?

Grâce au recyclage chimique, les vieux pneus peuvent être transformés en matières premières de haute qualité pour la fabrication de nouveaux tissus pour les vêtements.

Les pneus usagés sont traités pour produire de l'huile de pyrolyse. Ils sont utilisés aux côtés des ressources fossiles dans la production d'Ultramid® Ccycled, ce qui réduit de moitié son empreinte CO₂ par rapport aux polyamides produits de manière conventionnelle.

La société de vêtements VAUDE utilise Ultramid Ccycled comme base pour un pantalon, qui devrait sortir en magasin en 2022.
Compte tenu du nombre considérable de doses de vaccin de Covid-19 expédiées, il est essentiel de maintenir les émissions à un faible niveau.

C'est une des raisons pour lesquelles les emballages en polystyrène extensible Styropor® Biomass Balance (BMB) ont été choisis. Contrairement aux matériaux d'emballage classiques, le Styropor® BMB est fabriqué à partir de ressources renouvelables et non de matières premières fossiles.

Et pourtant, le Styropor® maintient le vaccin isolé thermiquement à des températures spécifiques comprises entre -20 °C et -70 °C tout au long du trajet de distribution, puis jusqu'aux centres de vaccination, à des températures de +2 °C à +8 °C.

Ses excellentes propriétés d'absorption des chocs permettent également de protéger physiquement les vaccins.

Avec nos partenaires, nous fournissons ce dont le monde a besoin en offrant une empreinte carbone réduite, et de la manière la plus sûre possible.
Si vous pouvez concevoir une voiture plus légère, elle consommera moins de carburant.

Cela est particulièrement important si la voiture doit fonctionner à l'essence ou au diesel, car une réduction de carburant signifie moins d'émissions.

Prenons l'exemple de la Toyota Sienna. Son siège de troisième rangée était auparavant composé de 15 pièces d'acier différentes.

Désormais, Toyota utilise la technologie Ultramid®, un polyamide haute performance renforcé par de longues fibres de verre.

Cela signifie que les sièges de la voiture Toyota sont désormais 30 % plus légers.

La technologie Ultramid® permet également à Toyota de réaliser une économie de 15 % des coûts par rapport à la version en acier du siège.
Innovation majeure, la chambre à air Aerothan® va révolutionner le cyclisme.

En collaboration avec les ingénieurs de Schwalbe, marque spécialisée dans les pneus de vélo, BASF a conçu une chambre à air haut de gamme entièrement recyclable, contrairement aux chambres à air en caoutchouc classiques.

La chambre à air peut être totalement recyclée, car elle est intégralement composée d'Elastollan® de BASF, un polyuréthane thermoplastique spécialement conçu pour offrir des performances maximales.

En outre, les chambres à air Aerothan® possèdent d'autres atouts considérables, faisant d'elles la solution idéale pour les cyclistes sur route, les vététistes ou les cyclistes polyvalents.

Bien qu'elles soient 40 % plus légères que les chambres à air en caoutchouc légères similaires, elles assurent une excellente protection contre les crevaisons.

Elles demeurent stables même lorsque la pression d'air est faible, ce qui les rend moins sujettes aux crevaisons par éclatement. (Toujours bon à savoir quand vous êtes en descente.)

Enfin, elles offrent une résistance au roulement minimale. En bref, Aerothan® vous fait aller plus vite !
Résoudre le problème du plastique peut signifier fabriquer des plastiques qui durent plus longtemps.

Prenons l'exemple des producteurs agroalimentaires, qui utilisent des films plastiques dans les serres et serres tunnels.

Lorsque la technologie Tinuvin® NOR® est utilisée dans ces films, elle prolonge leur durée de vie. Il s'agit d'un additif plastique qui contribue à réduire les déchets plastiques en augmentant la durabilité.

Cet additif (certifié pour l'agriculture biologique) protège les films agricoles des rayons du soleil et de la chaleur.

Il s'agit également d'un stabilisateur de lumière, de sorte que les plantes ne sont pas seulement exposées à la lumière, mais au bon type de lumière.

La technologie Tinuvin NOR aide également à maintenir des températures et une humidité uniformes, et crée les bonnes conditions pour les insectes pollinisateurs.

Au final, les performances de Tinuvin NOR permettent de réduire les déchets plastiques et de produire des aliments de meilleure qualité toute l'année.
L'idée du plastique compostable a peut-être relevé un jour de la science-fiction. Aujourd'hui, grâce à des produits comme ecovio® de BASF, c'est une réalité scientifique.

La technologie ecovio est certifiée compostable, mais elle peut être utilisée à la place d'un plastique conventionnel.

Par exemple, ecovio peut être utilisée dans les boîtes à emporter d'aliments chauds ou gras.

Lorsqu'ils sont recouverts d'ecovio, les récipients et gobelets en papier peuvent résister à des températures allant jusqu'à 100 °C.

Ele.me, la plateforme de livraison de plats en ligne d'AliBaba, a testé avec succès ecovio sur des conteneurs de plats et de boissons en carton lors du Taobao Maker Festival à Hangzhou, en Chine.

Cette technologie a même relevé le défi des plats chinois les plus chauds !
Pour recycler efficacement, vous devez être en mesure de trier avec précision.

Mais le tri de nombreux types de plastiques en vue d'un recyclage classique peut être long, fastidieux et parfois même impossible.

Et c'est là que trinamiX entre en jeu.

Grâce à trinamiX, les plastiques peuvent être détectés sur place et en quelques secondes, d'une simple pression sur un appareil portable.

La solution mobile de spectroscopie dans l'infrarouge (NIR) trinamiX utilise une fonction d'analyse intelligente des données associée à une solution connectée au cloud pour afficher les résultats sur le smartphone de l'utilisateur.

Elle est fiable, rapide et facile à utiliser.

Mais cela ne s'arrête pas là. Grâce à la solution trinamiX, les entreprises de transformation des plastiques peuvent déterminer, dès la phase de conception d'un produit, si un certain type de plastique peut être facilement trié (et donc recyclé) à la fin du cycle de vie du produit, ce qui permet « d'intégrer » la recyclabilité dans la conception.

Ainsi, la solution trinamiX contribue à améliorer la durabilité tout au long du cycle de vie du plastique, et pas seulement à la fin.
Certains plastiques ne peuvent pas être recyclés de manière traditionnelle, ou « mécanique ». Toutefois, nous n'étions pas prêts à accepter qu'ils soient tous incinérés ou jetés à la décharge.

Nous avons donc lancé un projet visant à trouver de nouveaux moyens de recycler ces plastiques. Ce projet s'appelle ChemCycling™.

En collaboration avec des partenaires, les déchets plastiques sont recyclés chimiquement, et transformés en huile de pyrolyse.

Ce que l'on appelle alors l'huile de pyrolyse devient alors une « matière première » qui est combinée à d'autres matières premières pour produire de nouveaux plastiques.

ChemCycling innove dans le domaine du recyclage des déchets plastiques.

Ce projet permet d'obtenir des produits ayant les mêmes propriétés que ceux fabriqués à partir de combustibles fossiles, ce qui préserve les ressources fossiles de la planète.

Il constitue une nouvelle méthode de recyclage, parallèlement au recyclage mécanique.

Et il permet de recycler les déchets plastiques destinés à l'incinération ou à la mise en décharge.
Les déchets plastiques représentent un enjeu mondial majeur. Mais aucune entreprise ne peut y faire face seule.

C'est pourquoi BASF a cofondé l'Alliance to End Plastic Waste (AEPW) en janvier 2019.

L'AEPW réunit 55 entreprises différentes. Celles-ci couvrent tous les aspects des matières plastiques, des matières premières à leur fabrication, mais aussi de la vente au détail à la gestion des déchets.

Les membres se sont engagés à investir 1,5 milliard de dollars d'ici 2023 pour contribuer à la réduction et à la gestion des déchets plastiques, ainsi qu'à leur élimination de notre environnement.L'AEPW se concentre sur quatre domaines. Le premier est l'infrastructure, c'est-à-dire la manière dont nous collectons et gérons les déchets. Le second est l'innovation, qui consiste à trouver de nouveaux moyens de réduire les déchets et de recycler ou de récupérer les plastiques « en fin de vie ».

Le troisième axe de développement de l'AEPW est l'éducation, qui vise à encourager la mobilisation des gouvernements, des entreprises et d'autres acteurs. Enfin, le quatrième porte sur le nettoyage des zones de concentration des déchets plastiques.